Le corps féminin nu et vieux, Game of throne et Rodin

Prostitution, viol, nudité, sadisme... Les premières saisons de Game of Throne ont mis les femmes à mal, et ont fait couler beaucoup d'encre à juste titre.

retenant les critiques, les scénaristes ont fait évolué les personnages féminins, qui ont gagné en force et en ampleur. Dans la saison 6, Mélisandre est soudain présentée nue et âgée.

Même si ce n'est que l'espace de quelques minutes, ce fait est si rare dans les séries, qu'il mérite qu'on y prête attention : est-ce pour le bien des vieux ou non ? 

 

Fin du premier épisode de la saison 6, la séduisante sorcière Mélisandre ôte sa robe devant son miroir. Musique d'ambiance, lumière feutrée, bougies. atmosphère de strip tease sexy. Mélisandre observe sa poitrine bombée et sa peau douce puis retire le collier dont elle ne se sépare jamais. La caméra s'éloigne puis revient. C'est une révélation pour les spectateurs. Le corps est maintenant celui d'une très vieille femme, à la peau flétrie et aux seins pendants.

C'est un moment rare dans l'univers des séries où les corps, et surtout les corps féminins - Game of Throne inclus - sont principalement des corps à la beauté plastique parfaite. Toute la mise en scène a été faite pour accentuer l'opposition entre  jeunesse et vieillesse, et pour intensifier l'aspect dramatique du moment.

La rareté de la présence du corps, notamment féminin, vieux et nu dans les séries, et à l'écran plus généralement, pourrait laisser penser que ces deux minutes sont un progrès pour accepter le corps tel qu'il est. Mais c'est loin d'être le cas.

La vision du corps âgé est déprimante : Le regard de Mélisandre  sur son propre corps est triste, voire dégoutée. Son vrai corps semble un symbole de vulnérabilité et d'échec, le corps d'une personne pour qui érotisme et sexualité sont interdits. Le corps vieillissant n'est pas synonyme d'épanouissement psychologique, et encore moins sexuel.

La révélation du "vrai moi" de Mélisandre n'est que le reflet exacerbé de la société actuelle. Mélisandre, comme toutes (ou presque) les femmes, se soumet aux diktats de la société : être belle, désirable, hypersexualisée. Et pour cela, mentir, truquer, cacher. Pour cela, Mélisandre n'a ni botox ni acide hyaluronique, mais elle a la magie.

Chateaubriand l'a dit, l'image continue d'être reprise : « La vieillesse est un naufrage ». Game of Throne s'inscrit dans cette tradition. Mélisandre rejoint "Celle qui fut la belle heaulmière" bronze de Rodin daté de 1887, réalisé d'après Caira, modèle de 82 ans. Pourtant, Mélisandre pourrait se réjouir à plus de 400 ans, d'avoir le corps d'une jeunette de 82 ans...

 

Instant érotique

Recevez une citation, une image, un texte érotique, une actu, en fonction de nos découvertes et bénéficiez de 5 € de réduction dans la boutique
captcha 
Merci de recopier le code anti-spam

Rechercher sur le site