enquête seniors attention aux chiffres

L'institut du bien vieillir Korian a fait mener deux enquêtes pas IPSOS en 2014, dans 4 pays européens, dont la France, auprès de personnes de plus de 65 ans. 

Une partie des questions avait été posée par le même institut, pour le même groupe, sur un même échantillon (plus de 1000 personnes de plus de 65 ans), quelques mois plus tôt. Pourtant, les deux enquêtes présentent certaines dissonances. 

 

Age et plaisir et baromètre du bien vieillir

L'enquête de novembre 2003 "âge et plaisir" est basée sur un échantillon de 1001 personnes de plus de 65 ans et 1002 personnes de 15 à 64 ans, tout comme l'enquête "premier baromètre européen du bien vieillir" qui a été menée en France et dans 3 autres pays européens. Les chiffres présentés ici concernent la France, et non l’Europe, pour être tout à fait comparables.
Sur un échantillon de 1000 personnes, la marge d'erreur maximum communément admise est de 3 : pour un pourcentage de 20% obtenu par sondage, le pourcentage « véritable » peut être compris entre 17% et 23%.
De nombreuses questions  ont un écart de réponse contenu dans cette fourchette, mais certaines dépassent cette marge de sécurité :

Le niveau de vie après 65 ans : 6 points d’écart

Les personnes âgées de plus de 65 ans arrivent à mettre de l’argent de côté, pour 47% d’entre elles en 2013, mais  pour 41% en 2014.

Les personnes âgées de plus de 65 ans souffrent de solitude : 8 points d’écart

Les personnes âgées de plus de 65 ans se sentent parfois très seules. En 2013, 10% d’entre elles se sont senti très seules à certains instants de la journée, au moins un jour sur deux. Ce taux est de 18% en 2014.

Les personnes âgées de plus de 65 ans pensent que la vie procure du plaisir après 90 ans : 9 points d’écart

A la question « à votre avis, en règle générale, jusqu’à quel âge la vie peut-elle procurer du plaisir à un individu », en 2014,  27% des plus de 65 ans ont répondu « plus de 90 ans ». Ils étaient 18 % en 2013.

Comparatif de deux enquêtes sur les seniors, que retenir ?

Ces deux sondages, à quelques mois d’écart, dressent un portrait très différent de la solitude des plus de 65 ans ou de la vision de la vieillesse si les chiffres sont pris indépendamment de tout contexte.
Chaque élection le rappelle… attention aux chiffres…
Il est donc intéressant de garder les chiffres précis pour confirmer ou infirmer d’autres études, et de ne conserver que des tendances (qui n'ont rien de très surprenant par ailleurs) :

-    Baisse de la vitalité après 80 ans : l'attention portée à l'alimentation ou à l'apparence physique baissent, tandis qu'augmentent les difficultés (notamment les déplacements, les problèmes de santé) ;
-    Mauvaise perception des plus jeunes des sentiments des personnes plus âgées : La tenue vestimentaire est plus importante qu’ils ne le pensent, tout comme les relations de couple par rapport aux relations avec les petits-enfants par exemple ;
-    Début de la retraite bien perçu et bien vécu en France (c’est la période où il est le plus facile de se faire plaisir pour 45% des plus de 65 ans et 29% des 15-64 ans en France, contre 26% et 15% dans l’ensemble des 4 pays européens) ;

-    Entrée des nouveaux outils de communication dans le quotidien, même si l’utilisation est moins large que celle du public plus jeune. D'ailleurs, alors qu'Internet ne faisait pas partie des "petits plaisirs" proposés en 2013, il est bien mentionné en 2014 : la société s'adapte au vieillissement...

 

 

 

Instant érotique

Recevez une citation, une image, un texte érotique, une actu, en fonction de nos découvertes et bénéficiez de 5 € de réduction dans la boutique
captcha 
Merci de recopier le code anti-spam

Rechercher sur le site